mardi 12 juin 2012

Appel pour élire un député de la majorité présidentielle dans la 9° circonscription de la Haute-Garonne

Lors du premier tour de l'élection législative de la 9ème circonscription de la Haute-Garonne les électeurs, en me donnant 15% des suffrages, ont justifié la démarche qui m'a conduit à présenter une candidature de soutien au projet de François Hollande en mettant l'accent sur l'emploi et l'égalité.
 
Je tiens à remercier tous les électeurs qui m'ont manifesté leur confiance.
 
Un point fort de ma campagne portait sur l'exemplarité de la République. Les conditions de la candidature de mon concurrent du Parti Socialiste en sont un parfait contre-exemple. Les électeurs l'ont cependant placé en tête et j'en prends acte.
 
La faiblesse du score de la droite ne doit pas permettre à celle-ci de gagner une circonscription très majoritairement à gauche. Dans un esprit de responsabilité politique et fidèle à mes engagements républicains, je souhaite que le représentant de cette circonscription soit un soutien du projet du Président de la République.

Thierry Cotelle.

Communiqué après le premier tour

Avec plus de 15 % des suffrages exprimés, je tiens à remercier tous les électeurs de la 9 ème circonscription qui ont bien voulu apporter leur soutien à ma candidature. 
Avec peu de moyens, sans appui financier et logistique, nous avons réussi à rassembler autour des 3 axes que j'ai portés durant cette campagne : l'emploi et plus particulièrement l'emploi industriel, la défense du principe d'égalité au travers des questions essentielles que sont l'éducation ou la santé, la défense d'une république exemplaire.
Je tiens à remercier également tous les soutiens collectifs ou individuels  d'élus mais aussi d'hommes et femmes de gauche dont l'engagement politique est fait de convictions et de désintéressement personnel.
Ces efforts et ces engagements ne seront pas sans lendemain.
En ce qui concerne le 2 ieme tour, j'indiquerai avant mercredi ce que sera ma position.

Thierry Cotelle
 
 

jeudi 7 juin 2012

La République exemplaire, c’est le respect des citoyens

François Hollande a voulu dans sa campagne, promouvoir la République exemplaire. Je n’ai pas attendu pour ma part que ce mot d’ordre soit lancé pour réduire mon activité professionnelle et la rémunération correspondante pour pouvoir assumer mes responsabilités politiques, lorsque je suis devenu maire-adjoint de Toulouse. Je considère en effet le mandat électif comme un devoir envers les électeurs et non comme une source de revenus.
D’autres, qui ont des mandats électifs ailleurs et qui sont candidats à Toulouse, prennent leurs indemnités d’élu local sans plus se préoccuper des obligations de leur mandat. Ça ne me semble pas une bonne illustration de la République exemplaire.


Pourquoi j'ai soutenu et continue de soutenir François Hollande



Il a su amorcer le virage nécessaire pour redresser le pays en proposant la réorientation de la construction européenne vers la croissance. Il a compris que seule la ré-industrialisation du pays pouvait permettre de sortir du chômage de masse. Ces options constituent une nouveauté chez les socialistes, alors que j’étais de ceux qui les défendent depuis longtemps. Je connais par ma profession, les difficultés des entreprises pour démarrer et se développer dans un monde où seule la rentabilité financière est recherchée. Or les emplois industriels sont ceux qui créent le plus d’emplois induits. L’épargne populaire doit donc être orientée vers la création d’activités
D’autres, qui revendiquent le soutien de François Hollande, suivaient Dominique Strauss Kahn, qui proposait une position intransigeante à l’égard de la Grèce, vouant l’Europe à une austérité éternelle en tarissant les possibilités d’investissement productif.


mardi 5 juin 2012

Pour une primaire à gauche


Parmi les candidats à l’élection législative de la 9ème circonscription de la Haute-Garonne, deux ont appelé à voter François Hollande dès le premier tour : le candidat soutenu par le parti socialiste et moi-même, qui suis soutenu par les républicains de gauche et de nombreux socialistes. Il aurait été préférable que les soutiens de premier tour du président de la république désignent un seul candidat, représentatif de cette nouvelle circonscription. Cela n’a pas été le cas.

Ni les militants socialistes, ni les électeurs de gauche n’ont été consultés pour la désignation du candidat officiel, comme ils avaient pu l’être avant l’élection présidentielle. Pourtant la primaire socialiste a permis de désigner le bon candidat, puisque celui-ci a su rassembler et gagner.

Je propose de considérer le premier tour de l’élection législative comme une primaire, qui mettra en concurrence le candidat officiel du parti socialiste, adjoint au maire de Villepinte (région Ile-de-France) et le candidat de rassemblement socialiste et républicain, adjoint au maire de Toulouse, que je suis.

lundi 4 juin 2012

Communiqué de presse

J'ai pris connaissance de la diffusion à Portet sur Garonne d'un document non signé, attaquant durement mon concurrent du parti socialiste. Je tiens à préciser que je ne cautionne pas ces pratiques, qui donnent un tour inacceptable à cette fin de campagne. Je ne connais pas l'origine de ce document, qui peut provenir de n'importe où et nuire à mon concurrent comme à moi-même. Je souhaite pour ma part, que le débat reste sur le terrain des idées et des pratiques politiques.

Thierry Cotelle
 
 
 

mardi 29 mai 2012

Défendre l'emploi à Toulouse

Au moment où certains s'inquiètent une fois de plus, à tort, de l'effritement de l'euro face au dollar, il est bon de rappeler que le dogme de la monnaie forte menée comme seule politique monétaire possible est responsable en grande partie de la désindustrialisation que connaît notre pays.
La monnaie forte a écrasé notre compétitivité. Elle a abouti à la fonte de la part de l'industrie dans le produit national (de 27% à 12%), à la perte de plus de 2 millions d'emplois et à l'accélération des délocalisations.
Ici à Toulouse malgré une activité industrielle en forte hausse, la création d'emploi et la baisse du taux de chômage n'ont pas suivi comme on aurait pu le penser les beaux succès d'Airbus et autres constructeurs du secteur aéronautique et spatial. Pour garder leur compétitivité et compenser une différence de plus de 50% sur le prix de vente (correspondant à la surévaluation de l'euro sur la même période) les entreprises ont amorcé un processus de délocalisation ou de  créations de nouvelles activités non pas dans des pays à bas coût mais dans des pays en zone dollar empêchant la création depuis 10 ans d'au moins 10 000 emplois dans notre région.
Défendre l'emploi, c'est exiger de ramener un euro à parité par rapport au dollar afin de réaliser l'Europe de la croissance et la ré industrialisation de notre pays que François Hollande a mis au cœur de ses réalisations sur le quinquennat à venir.
T.Cotelle 

Inauguration du local de campagne

Notre local de campagne sera inauguré le samedi 2 juin à 17h30.
Il se situe 1 place de l'église à Pins-Justaret.
Chacun pourra y rencontrer le candidat, poser les questions qu'il souhaite, apporter son soutien politique, matériel, militant...
Au plaisir de vous y recevoir.

jeudi 24 mai 2012

Réunion à Roquettes






Le 23 mai se tenait à Roquettes une réunion pour la campagne de Thierry Cotelle. Elle était organisée par le Collectif pour un Parti Socialiste digne. Une bonne centaine de personnes étaient présentes et affichaient une détermination sans faille pour faire gagner le candidat légitime des socialistes et républicains dans la 9ème circonscription, face à un candidat parachuté au mépris des militants de son parti et des citoyens de gauche de la circonscription.

mercredi 23 mai 2012

Conférence de presse de Thierry Cotelle

Thierry Cotelle et Marie-Pierre Gleizes entourés des maires du canton de Portet qui les soutiennent


Thierry Cotelle a débuté son discours par une citation :
« On a besoin d’un élu de terrain, qui habite là, qui connaît les problèmes et qui défend les habitants de la circonscription » (Martine Aubry, le 13 mai 2012 sur Public Sénat, il est vrai au sujet de la circonscription d’Henin Beaumont…).
Il a déclaré que son engagement pour cette campagne était d’abord un engagement pour l’emploi, dont il pense qu’il s’agit d’un droit et qu’il permet aux citoyens l’accès à la dignité, c’est-à-dire à l’autonomie et à la culture.
L’emploi est lié au rétablissement de l’appareil productif, car on voit les limites du développement du seul secteur tertiaire. En cela, la démarche de soutien au redressement productif lui semble indispensable. En particulier il appuiera un effort en amont pour la recherche et l’innovation et la mise en place de la banque d’investissement et l’orientation de l’épargne vers l’industrie.
L’égalité de tous est le deuxième axe de son engagement :
-          Egalité devant l’éducation, qui nécessite que des moyens importants y soient consacrés
-          Egalité devant les soins et défense de la protection sociale
Enfin, rien ne se fera si l’on ne change pas l’orientation de la construction européenne, pour organiser la croissance qui, seule, pourra faire sortir les pays endettés de la spirale de la récession, du chômage et de l’appauvrissement. Les moyens existent et relèvent de décisions politiques, prises par des responsables élus et non par des structures technocratiques.
Sur le rôle et l’attitude des élus, Thierry Cotelle s’est dit complètement engagé derrière François Hollande qui souhaite une République exemplaire. Il remarque à ce sujet que le parachutage d’un élu d’Ile de France, homme de l’appareil parisien du PS dans notre circonscription n’en est pas une bonne illustration.
Il rappelle qu’il a été et continue d’être un élu loyal dans l’équipe municipale de Toulouse, au sein de laquelle il est en charge du développement économique, et de la communauté urbaine.
En ce qui concerne la 9ème circonscription, qui est à la fois urbaine, périurbaine et rurale, il souhaite mettre en œuvre les synergies pour un développement harmonieux des divers territoires qui la composent en agissant pour une coopération entre les niveaux de responsabilité locale et en luttant contre les querelles de chapelle qui sont toujours contre-productives.
Il souhaite agir pour une diversification de l’emploi, tout en développant les points forts du territoire que sont l’aéronautique et le spatial.
Comme élu de terrain, il s’engage à rendre compte régulièrement de son action aux électeurs et aux élus de la circonscription. Il mettra en place les outils nécessaires pour favoriser localement la réflexion citoyenne et faire remonter au parlement les problèmes ainsi formulés et les propositions issues de cette réflexion.
Il a déclaré être enthousiasmé par l’accueil qu’il reçoit de la part des habitants qu’il rencontre et par le soutien spontané qu’ils lui apportent, individuellement ou collectivement, comme c’est le cas pour le collectif pour un PS digne.
Il a abandonné ses responsabilités au sein du MRC afin de ne pas être le candidat d’un parti, mais le candidat des républicains et socialistes de la circonscription.

mardi 15 mai 2012

Le Collectif pour un Parti Socialiste Digne s'engage

Le collectif, créé à la suite de l'auto désignation de Christophe Borgel comme candidat du Parti Socialiste sur la 9ème circonscription s'est réuni en assemblée générale le 14 mai 2012.

A cette occasion, il a décidé de s'engager dans la campagne auprès de nous.

Je l'en remercie et l'invite à rejoindre notre équipe de campagne pour la réussite du changement sur des bases communes, que sont le projet présidentiel de François Hollande et sa vision de la morale politique.
Nous construirons ensemble sur la circonscription une dynamique démocratique pour la prise en compte d'une problématique urbaine et périurbaine locale, pour l'emploi, l'éducation et le progrès social.



lundi 7 mai 2012

Communiqué après la victoire de François Hollande

La large victoire de Francois Hollande soulève un espoir immense chez ceux qui attendent une éducation à la hauteur des enjeux de l’avenir pour la jeunesse et pour ceux qui attendent la justice sociale. Elle donne une perspective nouvelle de réorientation de l’Union européenne vers un soutien à la croissance.
Le MRC est fier et heureux d’avoir soutenu la candidature de François Hollande et prendra sa part de responsabilité dans la mise en œuvre de la politique définie en commun.
Thierry COTELLE

vendredi 4 mai 2012

Communiqué de presse du 4 mai 2012

Le Mouvement Républicain et Citoyen appelle à voter pour le candidat du changement, François Hollande. En prônant la révision du traité européen,  il ouvre à la France et à l'Europe le chemin de la croissance et de l'emploi,  indispensables  à la justice sociale et à la reconstruction d'un État républicain impartial.
 
Dimanche 6 mai,  aucune voix ne doit manquer à François Hollande.

Thierry Cotelle,
Secrétaire National du MRC, 
Premier secrétaire du MRC Midi-Pyérénées
 
 
 

dimanche 22 avril 2012

Communiqué au soir du premier tour de la présidentielle

Communiqué de Thierry Cotelle, Maire Adjoint de Toulouse et candidat à l'élection législative dans la 9ème circonscription de Haute Garonne.

 Le premier tour de l'élection présidentielle a confirmé le rejet de la politique menée par Nicolas Sarkozy depuis 5 ans. François Hollande est clairement devant le sortant et la dynamique est à gauche. Le score du Front National dénote surtout un rejet de l'Europe telle qu'elle se construit et que François Hollande propose de réorienter. La mobilisation créée par Jean Luc Mélenchon va également dans ce sens.

Au second tour aucune voix ne doit manquer à François Hollande pour que la France et l'Europe retrouvent le chemin de la croissance et de l'emploi.

vendredi 20 avril 2012

tract du 19 avril 2012



Communiqué de presse de Thierry Cotelle

François Hollande est le candidat de la gauche rassemblée, dans laquelle le Mouvement Républicain et Citoyen, parti fondé par Jean-Pierre Chevènement, prend toute à sa place. 


Par delà les partis et les calculs, l’élection présidentielle est la rencontre d’un homme avec le Peuple et avec la Nation. François Hollande a prouvé tout au long de la campagne qu’il était ce candidat central, indifférent aux pressions et capable de redonner de la sérénité à l’exercice du pouvoir, sérénité indispensable dans la crise difficile que traverse le pays. 

Après cinq années de présidence Sarkozy, le pouvoir du verbe et la force des proclamations ne suffiront pas à relever la France. 

Il faut poser dès le premier tour les bases d’une gauche de gouvernement, responsable et déterminée pour engager le redressement de la France et la réorientation de l’Europe. 

Plus que jamais, dimanche 22 avril sera le tour décisif pour créer les conditions de la victoire de la gauche. 



Dimanche, aucune voix ne doit manquer à François Hollande !

 

 

 

lundi 9 avril 2012

Pourquoi je suis candidat dans la 9ème circonscription de la Haute-Garonne

Les acteurs économiques régionaux que je côtoie dans mon activité professionnelle et politique d'une part, mon action politique en tant que maire-adjoint de la ville de Toulouse et président de Toulouse Métropole Emploi d'autre part, m'ont encouragé à présenter ma candidature à l'élection législative dans le Sud-Est toulousain.

Étant en capacité de rassembler l'ensemble de la gauche sur cette circonscription, il aurait été naturel que je sois soutenu par les partis de la gauche républicaine. Malheureusement une décision prise dans les bureaux parisiens de la rue de Solférino a conduit au parachutage dans cette circonscription d'un homme d'appareil déjà élu premier adjoint au maire de Villepinte et conseiller régional de la région Ile-de-France.

La vie démocratique et les valeurs républicaines méritent l'engagement de citoyens véritablement implantés politiquement et engagés dans la vie sociale de leur territoire.

Je suis donc le candidat des valeurs de la gauche, des valeurs socialistes et républicaines. Je veux instaurer de nouvelles pratiques démocratiques, sociales et économiques. Je viens du secteur privé, je connais les difficultés des salariés, des chefs d'entreprise, des commerçants dans cette période de crise et je veux contribuer à leur apporter une réponse.

Je me présente donc dans l'esprit des primaires citoyennes. Je veux que les haut-garonnaises et les haut-garonnais de la 9ème circonscription choisissent eux-mêmes à qui ils confieront le mandat de les représenter pour soutenir l'action de François Hollande, notre futur Président.